L'histoire en quatre couleurs de Bic®

À l’heure où certains d’entre vous sont en vacances, les fournitures scolaires et de bureau investissent les rayons de vos magasins. J’ai décidé de vous raconter l’histoire d’une réussite française, l’icône de la bureautique : la marque Bic® et son stylo quatre couleurs. Celui-ci est devenu une valeur intemporelle de la marque.

Bic® a rapidement révolutionné les habitudes des services de l’Éducation Nationale. Avant 1965, les écoliers écrivaient à la plume Sergent Major. En septembre de cette année-là, 11 millions d'élèves font une rentrée surprenante.  En effet, pour la première fois ils ont le droit d'écrire au stylo. Une nouveauté qui signera l'arrivée officielle de Bic® sur les pupitres. Né en 1968, je suis de cette génération qui a connu l’utilisation du fameux stylo à bille, ou « Bic® » durant la majeure partie de sa scolarité. Dès le CE1, nous avions des modèles Cristal®.

Noir : la genèse

L’inventeur du stylo à bille est le journaliste hongrois José Ladislav Biro dit Laslo Biro (1899 - 1985), qui a eu l’idée de moderniser le stylographe en employant l'encre à séchage rapide utilisée pour l'impression des journaux. En France, le baron Marcel Bich (1914-1994), industriel dans les pièces et accessoires pour stylos à plume et son associé Édouard Buffard (1908-1996) fabriquent notamment des buvards. Ils réalisent l’impact que pourrait avoir la bille sur le marché de l’écriture. Biro cède son brevet à Bich qui reprend et améliore alors le procédé du stylo à bille. En 1950, le premier Bic® voit le jour à Clichy-la-Garenne aux portes de Paris. Il donna son nom raccourci et facilement mémorisable à son invention. Une fabrication à grande échelle et un prix abordable sont rapidement mis en place. La marque Bic® touche un nombre croissant de consommateurs.

Bleu : à la conquête des marchés

Devant ce succès fulgurant, Marcel Bich part à la  conquête des marchés étrangers. Des filiales sont créées, des achats de sociétés étrangères sont réalisés et des accords avec des licenciés fabriquant une partie du produit sont passés. En 1979, le Groupe Bic® se porte acquéreur de la société Conté, une marque renommée commercialisant des produits de dessin et de coloriage. Puis plus tard, Bic® arrive sur le marché des produits de correction en reprenant en 1992 aux États-Unis la marque Wite-Out® et en 1997 en Europe la marque allemande Tipp-Ex®. La même année, le Groupe  Bic® acquiert la marque Sheaffer®, un fabricant international d’instruments d’écriture haut de gamme. En 2004, la marque française de stylos plume Stypen, leader sur le marché, est désormais vendue sous le nom de Bic®. En 2006, Bic® acquiert la société Pimaco, leader au Brésil dans la fabrication et la distribution d’étiquettes adhésives.

Rouge : un produit phare

De nouveaux produits sont commercialisés dont un briquet (1973), un rasoir jetable (1975), un parfum (1992), seul échec notable de la marque. Si les produits phares sont le stylo Cristal transparent, pour voir le niveau d’encre, et le briquet, un certain stylo rétractable quatre couleurs se démarque de ceux-ci. En 1979, cet objet révolutionne l’écriture : pratique, il permet de changer de couleur d’encre d’un simple « clic » grâce à ces boutons poussoirs. Plus besoin de changer de stylo ! Quatre billes sphériques en carbure de tungstène avec  pointes de 1 mm assurent un confort d’écriture optimal. Le quatre couleurs est vite devenu culte des générations d’écoliers,  d’enseignants, de journalistes et de rédacteurs. Le quatre couleurs procure une écriture particulièrement douce. C’est pour cette raison qu’il se retrouve encore de nos jours dans ne nombreuses trousses.

Je me souviens d’un quatre couleurs au corps orange : plus rare, il possède une pointe fine.  Je me rappelle aussi les anniversaires ou Noël où je recevais un magnifique stylo plume Waterman dans son coffret. J’écrivais  des poèmes à l’encre violette… toute une histoire fabuleuse ! Puis, j’ai eu un quatre couleurs  Parker à recharges. J’ai toujours autant de plaisir à écrire avec ce superbe stylo, et avec les Bic®. J’en ai quelques uns dont un au corps vert. Il écrit à l’encre violette !
Tout le monde s’arrache encore l’emblématique quatre couleurs. Des sociétés et organismes y apposent leur logo pour en faire un objet de promotion efficace. Il existe désormais de nombreuses versions : les classiques corps orange et bleu, le « Fun » au corps vert et aux encres pastelles, les corps brillants comme des tenues « Disco », les minis et même une clé USB. Un modèle de stylo quatre couleurs anthracite a été commercialisé au Royaume-Uni.

Je me souviens d’un quatre couleurs au corps orange : plus rare, il possède une pointe fine.  Je me rappelle aussi les anniversaires ou Noël où je recevais un magnifique stylo plume Waterman dans son coffret. J’écrivais  des poèmes à l’encre violette… toute une histoire fabuleuse ! Puis, j’ai eu un quatre couleurs  Parker à recharges. J’ai toujours autant de plaisir à écrire avec ce superbe stylo, et avec les Bic®. J’en ai quelques uns dont un au corps vert. Il écrit à l’encre violette !
Tout le monde s’arrache encore l’emblématique quatre couleurs. Des sociétés et organismes y apposent leur logo pour en faire un objet de promotion efficace. Il existe désormais de nombreuses versions : les classiques corps orange et bleu, le « Fun » au corps vert et aux encres pastel, les corps brillants comme des tenues « Disco », les minis et même une clé USB.

En 2013,  Bic® a inscrit le quatre couleurs dans une campagne publicitaire décalée. Chacune des couleurs est représentée par un homme accoutré d’une combinaison. Chaque coloc’ a son propre caractère et le montre dans ce tout petit espace que représente le corps du stylo. C’est un plaisir dont on se délecte sans modération :


Red : qui aime corriger c'est plus fort que lui...
Blue : il a un peu la grosse tête : normal c'est le plus demandé !
Black : n'est appelé que pour remplacer Blue, d'où son côté mauvais joueur un peu sur les nerfs !
Green : il est relativement peu sollicité, ce qui l'a rendu un brin flemmard

Retrouvez d'autres épisodes sur la chaîne You Tube Bic®

Vert : une histoire de succès

Le Groupe Bic® qui a inauguré l'ère du jetable et la société de consommation, a inscrit sa marque sur l’étendard de la réussite française à travers le monde. Autrefois cantonnée dans la mode, la gastronomie et le luxe, la France rayonne également dans les milieux populaires. Le « tout jetable » s'est avéré néfaste pour l'environnement.  Bic® s'efforce d’améliorer quotidiennement l'impact écologique de ses activités. Depuis plusieurs années, la marque engage une démarche de développement durable en proposant des produits plus légers et recyclables. C'est la nouvelle donne du succès que Bic® a très bien su intégrer.

Par ailleurs, la société s'est lancée avec brio sur la marché du sport en fabricant planches à voile et surfs.

Avec 24 millions d'articles de papeterie fabriqués chaque jour, l’avenir de l’entreprise s’annonce  sans aucun nuage. Et vogue donc le navire sans trop de remous sur un océan… d’encre évidemment !

Partagez et commentez cet article !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Écrire commentaire

Commentaires : 0


Suivez-moi au fil des pages

Google+



© Copyright 2011-2017